Impact des sites de réseaux sociaux sur les enfants

Les Médias sociaux Une plate-forme en évolution rapide pour permettre aux jeunes de se connecter et de s'exprimer et de partager des contenus de toutes sortes. Cela a conduit à un nouveau paradigme culturel qui pousse la technologie et les entreprises, modifiant la façon dont les gens interagissent. Comme outil, Médias sociaux C'est une épée à double tranchant. Bien qu'il comporte de nombreux avantages, il peut affecter les jeunes de manière malsaine.

Sites de réseaux sociaux pour enfants 751581382 H 1 768x525 - L'impact des sites de réseaux sociaux sur les enfants

Effets positifs des médias sociaux sur les enfants

Bien que la Médias sociaux On en parle négativement, il y a de forts arguments positifs en leur faveur. Les avantages des médias sociaux pour les enfants sont les suivants:

Sites de réseaux sociaux sur les enfants 390294118 H 1 - L'impact des sites de réseaux sociaux sur les enfants

  1. Passez du temps sur Internet Il est important que les jeunes acquièrent les compétences techniques nécessaires pour pouvoir se déplacer à l’avenir. Cela leur permet d’être des citoyens compétents à l’ère du numérique, de participer pleinement à la communauté et d’acquérir les compétences sociales de cette génération. Ils apprendront également à s’adapter à un réseau d’amis et de connaissances.
  2. Les jeunes utilisent les médias sociaux de manière positive, à laquelle ils n'avaient jamais pensé auparavant. Ce n'est pas simplement un moyen de communication sociale, mais les enfants et les adolescents ont trouvé un nouveau moyen de s'exprimer de manière créative, d'interagir et d'apprendre avec un public plus large. Les étudiants l'utilisent pour former des groupes d'étude, où ils peuvent facilement et instantanément partager des idées et du matériel d'apprentissage.
  3. Les réseaux sociaux ont également changé la façon dont les enfants apprennent. Vous avez introduit une méthode d'apprentissage plus informée, dans laquelle les étudiants sont encouragés à apprendre de leurs pairs. Ils interagissent toujours et s'informent mutuellement, améliorant leur processus d'apprentissage. Ils sont également plus enthousiastes à apprendre les uns des autres que les adultes. L’apprentissage peut maintenant provenir de sources plus récentes et pas seulement de leurs parents ou de leurs enseignants.
  4. La communication sociale n'est pas seulement un moyen de communication, elle constitue également une partie importante de la vie des adolescents et des jeunes. Cela leur permet de rester en contact avec leurs pairs des équipes sportives, des clubs, des activités et des cours, tout en leur permettant également de communiquer avec des personnes partageant les mêmes intérêts.
  5. Il a été observé que les médias sociaux rendent les gens plus sympathiques, attentionnés et axés sur les relations. Ils expriment ce qu'ils ressentent, en commentant ou en aimant des photos, des vidéos ou des mises à jour de statut publiées par leurs amis. Ils souhaitent également plus de monde que jamais, le jour de leur anniversaire.
  6. Les enfants entretiennent des liens d'amitié à long terme avec les autres en restant en contact avec eux en ligne, même lorsqu'ils ne peuvent plus se rencontrer personnellement.
  7. Il a été noté que la sympathie apparente manifestée par les jeunes avait été accueillie par leurs amis positifs pour les médias sociaux. Les médias sociaux améliorent leur humeur et les aident à trouver des solutions aux problèmes. L'empathie virtuelle peut également se propager au monde réel et apprendre aux jeunes à être plus compréhensifs.
  8. Les réseaux sociaux offrent aux jeunes une plateforme leur permettant de se connecter avec d'autres qui partagent des intérêts similaires. Il peut s’agir de tout ce qui a trait aux loisirs ou professions comprenant la musique, l’art, les jeux et les blogs.
  9. Les enfants ont également un impact sur leur communauté par le biais de groupes de réseautage social et aident à apporter des changements positifs. Quelques exemples sont les campagnes de financement, la participation à des événements politiques et des débats.
  10. Les médias sociaux permettent aux jeunes de communiquer avec des gens du monde entier, en les exposant à des cultures et à des idées qu'ils ne trouveraient peut-être pas autrement. Cela les aide à avoir une perspective plus large de la vie et des gens en général.
  11. Les réseaux sociaux offrent aux enfants la possibilité de s'ouvrir en ligne, ce qui leur donne une plus grande confiance. Beaucoup de jeunes trouvent plus facile de parler aux gens personnellement, après avoir échangé avec eux par le biais de plates-formes de réseaux sociaux. Cela les aide également à interagir avec des gens du monde entier, à comprendre d'autres cultures, la gastronomie, la musique, etc.
  12. De nombreux jeunes aiment rester à la pointe de l'actualité et avec de nombreux comptes-rendus à suivre sur les médias sociaux, cet outil est devenu un puissant outil pour fournir des informations concises et relatives aux enfants. Cela les aide à élargir leurs connaissances générales et à rester en contact avec les derniers événements dans le monde.

L'impact négatif des médias sociaux sur les enfants

L’opinion dominante sur l’impact des médias sociaux sur les enfants est qu’ils font plus de mal que de bien. Voici quelques-uns des effets négatifs des médias sociaux sur les enfants:

Sites de réseaux sociaux sur les enfants 341438780 H 1 - L'impact des sites de réseaux sociaux sur les enfants

  1. L'inconvénient le plus populaire dans les médias sociaux est la dépendance qu'il crée. Contrôler continuellement le fil d'actualité de divers sites de réseaux sociaux crée généralement une dépendance. Les experts pensent que des fonctionnalités telles que les "hits" et les "posts" activent le centre de récompense dans le cerveau. Ce cercle de récompense est très sensible à l'adolescence et peut expliquer en partie pourquoi les adolescents sont plus susceptibles de communiquer avec les médias sociaux que les adultes. Ces caractéristiques affectent également notre humeur. En tant qu'êtres sociaux, nous attachons une grande importance à l'interaction et à la communication, deux facteurs qui déterminent la manière dont nous pensons à nous-mêmes. Cela détermine quotidiennement notre comportement, qui est centré sur les médias sociaux.
  2. Les jeunes accros aux médias sociaux passent des heures chaque jour à regarder des vidéos, des photos et d’autres contenus publiés dans les comptes qu’ils suivent. Cette dépendance perturbe d'autres activités, telles que le travail scolaire, le sport, les études et d'autres activités productives. Ils finissent par perdre beaucoup de temps chaque jour, ce qui entraîne de mauvaises notes à l'école. Certains utilisateurs de médias sociaux admettent fortement de vérifier leurs flux jusqu'à 100 une fois par jour, parfois aussi pendant les heures de classe. Certains enfants se rendent également compte qu'ils passent beaucoup de temps sur les médias sociaux, ce qui affecte négativement leur humeur. Il construit également une position de défaite.
  3. Les psychologues ont longtemps noté les effets néfastes des médias sociaux sur la santé mentale des enfants. L'une des conclusions est que les enfants qui passent plus de trois heures par jour sur les médias sociaux sont plus susceptibles d'avoir une mauvaise santé mentale. Plongez-les dans un monde virtuel qui retarde leur développement émotionnel et social. Les effets sur les adolescents sont beaucoup plus forts. Selon un rapport de l'Institut Iza pour l'économie du travail, passer une heure par jour uniquement sur les médias sociaux peut rendre un adolescent malheureux. Cela peut être dû à l'impact des comparaisons sociales, de la domination en ligne et des faibles interactions interpersonnelles.
  4. On sait également que l'utilisation de Facebook entraîne une dégradation du bien-être personnel des jeunes. Plus ils utilisent Facebook, plus ils se sentent insatisfaits de leur vie en général. Il est également noté que les adolescents souffrent de "La dépression Facebook "après avoir passé beaucoup de temps dessus ou sur d’autres sites de réseaux sociaux. Certains deviennent anxieux et moroses parce qu'ils voient la vie de leurs amis mieux que la leur, même s'ils savent peut-être que leur représentation est idéale. Cependant, les adolescents vulnérables y sont plus sensibles que leurs homologues confiants.
  5. Les connexions d'écran nuisent également à Relations réalistes et compétences sociales Chez les enfants et les adolescents. Cela se produit parce qu'ils grandissent sans apprendre à lire des signaux non verbaux et des gestes faciaux aux gens. L'interaction sociale est essentielle au développement des compétences nécessaires pour comprendre l'humeur et les émotions des autres. Ainsi, les enfants qui grandissent et interagissent souvent avec les médias sociaux peuvent devenir non sympathiques et devenir pauvres en communication verbale et non verbale.
  6. Alors que certains adolescents subissent la pression de devoir répondre aux tracts de leurs amis ou aux messages, d'autres craignent de ne pas appartenir à la classe sociale appelée FOMO. Concerts et potins. FOMO est également connu pour conduire à la dépression et à l’anxiété, alors qu’il contribue de manière importante à l’utilisation intensive des médias sociaux par les adolescents.
  7. L'obsession de publier des mises à jour personnelles et des images infinies des médias sociaux augmente le narcissisme chez les jeunes. Leur tempérament dépend dans une large mesure de la mesure dans laquelle leurs images sont basées sur les médias sociaux et de la peur quand elles ne reçoivent pas l'attention à laquelle elles s'attendent. Avoir leurs propres pages rend les enfants plus concentrés sur eux-mêmes. Ensuite, certains enfants vulnérables vivent sous l’idée que tout tourne autour de eux. Ceci est une introduction aux états émotionnels dysfonctionnels, plus tard dans leur vie, et au manque d'empathie avec les autres.
  8. Les photos personnelles sont devenues la chose la plus populaire avec l'apparition des téléphones avec appareil photo. La prise de photos personnelles toutes les heures et leur diffusion sur les réseaux sociaux sont étroitement liées au narcissisme et peuvent susciter des inquiétudes quant à l'apparence d'une personne. Certains accro à la photo sont connus pour faire des choses sérieuses, tels que les gratte-ciel de grande taille, formés avec des animaux sauvages ou des armes, ou près de véhicules en mouvement, tels que les trains, pour obtenir une image personnelle "cool", qui est fatale. Il note également le comportement à risque des adolescents, qui participent aux défis des médias sociaux qui impliquent de se livrer à des activités stupides ou dangereuses tout en se filmant.
  9. Facebook et d'autres plateformes de médias sociaux ont eu un impact négatif sur le cerveau des jeunes. Cela place leur cerveau dans un état d'enfant, attiré par les couleurs vives et le bruit intense, avec une courte période d'attention. Il n’est pas étonnant que cela se produise, car il n’exige guère de concentration ou de processus intellectuel pour surfer sur les sites de réseaux sociaux.
  10. L'impact des médias sociaux sur le développement de l'enfant est souvent lié à la croissance des stimuli de surface, qui empêchent les enfants de communiquer profondément avec les autres et avec eux-mêmes. Ils finissent par vivre pour obtenir des photos Instagram parfaites, tout en perdant l'expérience réelle de l'événement, qui peut être des vacances ou un déjeuner entre amis ou en famille.
  11. La cybercriminalité et la cyberintimidation constituent d'autres menaces pour les réseaux sociaux d'enfants. L'intimidation est plus facile sur les plateformes de médias sociaux, sous la forme de messages menaçants ou de publications cachées avec un contenu offensant destiné à une personne en particulier. Les jeunes enfants peuvent devenir la cible de harcèlement criminel de la part d'individus prédateurs ayant l'intention de causer du tort.
  12. Le contenu abusif, explicite et violent est facilement accessible sur Internet, affectant ainsi les jeunes esprits. Ce contenu peut altérer leur esprit ou provoquer un déséquilibre mental, qui affecte plus tard d'autres modes de vie, de l'éducation aux relations personnelles, etc.

Comment les parents peuvent-ils aider les enfants à utiliser intelligemment les médias sociaux?

Les parents veulent toujours le meilleur pour leurs enfants, tout en les protégeant du pire. Les parents essaient de permettre aux enfants de faire face à de mauvaises situations, tout en leur conseillant de rester éloignés d'eux en premier lieu. Alors, voici comment les parents peuvent Ils sont intelligents au sujet de leurs enfants Utiliser les médias sociaux:

  • Commencez par examiner l’impact des sites de réseautage social sur les enfants et à les renseigner sur les avantages et les inconvénients. Au début, définissez les limites sur lesquelles vous pouvez être et pour combien de temps.
  • Encouragez vos enfants à s'engager dans une communication plus réaliste avec les gens, plutôt que de communiquer en ligne. Il faut leur apprendre l'importance de consacrer plus de temps à de vraies amitiés et activités.
  • Au lieu de constamment faire des conférences sur la mauvaise influence des médias sociaux sur les enfants, encouragez leurs autres préoccupations ou sentiments. Il peut s'agir de passe-temps, de sports, de travail social ou de tout ce qui n'est pas virtuel.
  • Suggérez-leur d'utiliser les plateformes de médias sociaux de manière constructive pour améliorer leur apprentissage ou pour collaborer avec d'autres personnes partageant les mêmes intérêts. Apprenez-leur à faire la différence entre ce qui contient du matériel et ce qui ne vaut pas la peine de passer du temps.
  • Supervisez leur activité en ligne afin de leur apprendre à se protéger des prédateurs et de la tromperie en ligne. Donnez-leur assez de liberté, mais assurez-vous de connaître leurs habitudes en ligne.
  • Rejoignez son site de réseautage social pour être mieux informé sur son fonctionnement. Si possible, suivez-les sur le site pour voir leurs messages. Cependant, évitez de commenter ou d'interagir avec leurs messages.
  • Si votre enfant est souvent en colère après avoir regardé son téléphone ou son temps passé sur Internet, parlez-en avec lui. Ils peuvent avoir besoin d’instructions sur la façon de ne pas prendre à cœur les choses qui se passent en ligne.
  • Assurez-vous qu'ils passent suffisamment de temps simplement parce que c'est pratique. Peut même laisser le temps aux médias sociaux de récompenser un bon comportement.
  • Faites-leur comprendre que le fait d'avoir un ami 500 sur Facebook ne signifie pas qu'ils sont géniaux, sociaux ou célèbres.
  • Insistez sur la différence entre la communication sociale et la vie réelle.

Comme avec presque tout, les médias sociaux doivent être utilisés avec modération pour rester en contact avec le temps et les tendances. Le problème ne commence que par la clémence Excessif.

Tous les conseils mentionnés ici sont informatifs et ont été traduits à partir de sites Web étrangers, et il est nécessaire de consulter les specialistes voir page

Avis de droits d'auteur de Ahlaom.com