Allergie printanière: symptômes, traitement et soins personnels

Les arbres et les herbes commencent à jeter du pollen dans l'air avec l'arrivée du printemps. Lorsque vous respirez cette substance inoffensive, le corps la considère comme une menace extraterrestre et engage une réponse immunitaire pour s'en débarrasser.

Allergies printanières : symptômes, traitement et soins personnels - %categories

Le pollen est l'un des plus Allergènes Les voies respiratoires sont courantes, mais particulièrement fréquentes au printemps. C'est la raison pour laquelle l'allergie au pollen est appelée allergie printanière.

Qu'est-ce que l'allergie printanière?

Les allergies printanières sont une allergie saisonnière qui affecte des millions d'Américains chaque année. Il survient après un contact avec du pollen au printemps, provoquant des symptômes respiratoires inconfortables.

2020 se révèle être une saison difficile pour les patients souffrant d'allergies saisonnières en raison d'une épidémie COVID-19 Concurrent dans de nombreuses régions des États-Unis. Les deux conditions présentent de nombreux symptômes communs du système respiratoire, ce qui a causé beaucoup de confusion.

Qu'est-ce qui cause l'allergie printanière?

Une fois que votre corps se contracte avec le pollen de la plante, votre système immunitaire le considère comme une menace externe et conduit à une réponse Sensibilité Pour combattre l'envahisseur.

Les mastocytes libèrent certaines substances inflammatoires dans le sang, telles que l'histamine, qui peuvent déclencher divers symptômes respiratoires, tels que les éternuements.

Il s'agit d'une réponse immunitaire de votre corps aux allergènes; Dans ce cas, c'est du pollen. Seules les personnes ayant des corps anti-IgE (IgE) spécifiques à un allergène sont susceptibles de présenter une réaction allergique.

Quels sont les symptômes des allergies printanières?

Les personnes allergiques printanières présentent généralement des symptômes des voies respiratoires supérieures, tels que:

Certains patients peuvent également ressentir des démangeaisons, des rougeurs, des larmes aux yeux et des démangeaisons au nez, mais une fièvre est rare avec les allergies printanières.

Quelle est l'allergie printanière la plus courante?

L'allergie printanière la plus courante est Rhinite allergique , Aussi connu sous le nom de rhume des foins, qui est causé par l'inhalation de pollen de plantes.

Cependant, ces mêmes allergènes peuvent également aggraver d'autres maladies respiratoires telles que L'asthme وSinusite.

Lisez aussi:  Comment j'ai survécu à un méningiome dans le cerveau

Cette allergie est caractérisée par une inflammation des voies respiratoires causée par la libération de médiateurs inflammatoires des mastocytes granulés pour éloigner les irritants étrangers (pollen) que votre système immunitaire considère comme une menace pour votre corps.

Quel est le traitement médical de l'allergie printanière?

Allergies printanières : symptômes, traitement et soins personnels - %categories

Tout d'abord, vous devez respecter les consignes d'auto-soins et les conseils de prévention mentionnés ci-dessus pour réduire votre exposition au pollen. De plus, votre médecin peut recommander les interventions suivantes:

1. Utilisez une solution saline pour le nez

Utilisez une solution nasale saline pour vous laver le nez au moins deux fois par jour et chaque fois que vous revenez de l'extérieur.

2. Médicaments en vente libre

Certains médicaments en vente libre peuvent aider à soulager les symptômes, à savoir les antihistaminiques oraux (fexofénadine, loratadine, cétirizine, lévocétirizine), les sprays de corticostéroïdes nasaux (triamcinolone, fluticasone) et les gouttes stabilisatrices des mastocytes.

Ces médicaments sont assez sûrs, à condition qu'ils soient pris à la dose appropriée. Cependant, une somnolence excessive chez les enfants et les personnes âgées a été rapportée comme effet secondaire de certains de ces médicaments, nécessitant des précautions particulières.

Si vous n'enregistrez aucun soulagement même après avoir utilisé ces interventions ou si vous avez d'autres préoccupations concernant votre état, vous devriez consulter un médecin.

Le médecin répondra à vos questions et vous prescrira d'autres médicaments et traitements préventifs, comme l'immunothérapie allergique si nécessaire.

Comment diagnostique-t-on une allergie printanière?

Examiner les symptômes et les antécédents d'exposition aux pollens est la meilleure façon de diagnostiquer les allergies au printemps.

Si vous restez à l'extérieur et que vous présentez certains de ces symptômes inconfortables au printemps, vous pouvez être diagnostiqué avec une allergie printanière.

Surtout, le médecin recherchera les symptômes suivants pour déterminer la sensibilité du ressort:

  • Éternuement
  • Nez qui coule
  • Congestion nasale
  • Goutte nasale
  • Démangeaisons et yeux rouges
  • Nez qui démange
  • Des frissons

Les tests supplémentaires qui peuvent aider à atteindre un diagnostic différentiel comprennent:

  • Test d'absorption du système radio (RAST)
  • Test ImmunoCAP pour les IgE (Immunoglobuline E)
  • Testez la méthode de piqûre cutanée pour détecter les antigènes
Lisez aussi:  Lupus: changements de mode de vie et gestion des maladies

Combien de temps durera la sensibilité du ressort?

La durée de la saison des allergies dépend de l'heure du pollen et du niveau de pollen dans l'air, qui a tendance à différer d'une région à l'autre au printemps. Certaines espèces végétales (comme l'orme) pollinisent à l'automne.

Cela peut également varier d'une personne à l'autre. De nombreuses personnes présentent des symptômes pendant toute la saison printanière, tandis que d'autres présentent des symptômes intermittents.

Existe-t-il des remèdes maison qui peuvent aider à soulager les allergies printanières?

Allergies printanières : symptômes, traitement et soins personnels - %categories

Oui, certains remèdes maison ont donné des résultats positifs dans la gestion des allergies printanières. Voici quelques-unes des plus célèbres:

1. une solution saline pour le nez

Il aide à humidifier votre nez et à rincer la poussière, le pollen ou tout autre irritant dans les voies nasales.

2. Miel local

Vous pouvez l'acheter dans un magasin populaire pour assurer la meilleure qualité et commencer à le prendre un mois avant le printemps.

3. Quercétine

C'est une substance naturelle qui aide à réduire la sécrétion d'histamine. Prenez-le quelques semaines avant le printemps. De nombreux aliments contiennent également de la quercétine, comme les pommes, les baies, le brocoli, le chou-fleur, les raisins, les oignons et les tomates.

4. Probiotiques

Plusieurs études montrent que certaines bactéries intestinales bénéfiques (probiotiques) peuvent aider à réduire les allergies. Vous pouvez obtenir une bonne dose de probiotiques à partir de diverses sources alimentaires, telles que le yogourt, le kéfir, la choucroute ou par le biais de suppléments nutritionnels, mais demandez à votre médecin la dose appropriée.

Lisez aussi: Probiotiques: aliments, bienfaits pour la santé et effets secondaires

Comment se débarrasser de l'allergie au printemps?

Allergies printanières : symptômes, traitement et soins personnels - %categories

La clé pour gérer tout type d'allergie est d'éviter les substances qu'elle provoque. Voici quelques conseils pour réduire votre exposition aux allergènes:

  • Si vous devez sortir, portez un masque et des lunettes de soleil.
  • Il est toujours préférable de sortir après de fortes pluies car de fortes pluies de pollen en suspension dans l'air se déposent dans le sol.
  • Changez de vêtements lorsque vous revenez de l'extérieur.
  • Fermez les fenêtres et les portes lorsque le niveau de pollen augmente.
  • Gardez votre espace intérieur propre.
  • Nettoyez fréquemment les filtres à air, en particulier dans votre chambre.
  • Utilisez des housses anti-allergiques pour votre matelas et vos oreillers afin d'éviter les acariens, qui sont une autre source courante de réactions allergiques.
    Les stores sont meilleurs que les rideaux en tissu.
  • Préfère le bois massif au tapis. Utilisez un aspirateur à filtre HEPA pour nettoyer le sol.
Lisez aussi:  Piqûre de veste jaune: symptômes, traitement et complications

Une personne peut-elle développer une allergie au pollen plus tard dans la vie?

Oui, votre système immunitaire peut augmenter la sensibilité au pollen à tout moment de votre vie, même si vous n'avez jamais eu d'allergie auparavant. L'apparition des allergies dépend de nombreux facteurs, notamment:

  • Génétique génétique
  • Histoire de famille
  • Mode de vie
  • Vivez dans les zones urbaines
  • Votre immunité en général

L'allergie printanière peut-elle être traitée?

La plupart des allergies ne peuvent pas être traitées. L'allergie printanière, en particulier, est causée par des irritants environnementaux tels que le pollen, qui ne peuvent être contrôlés, mais seulement évités.

Mais il y a une limite par laquelle vous pouvez empêcher l'exposition parce que le pollen est dans le même air que vous respirez.

Cependant, si vous suivez un mode de vie sain et prenez les précautions recommandées par votre médecin, vous pourriez avoir moins de symptômes à chaque saison.

Un dernier mot

Vous ne pouvez rien faire pour réduire le niveau de pollen dans l'air, mais ce que vous pouvez faire est d'éviter de trop sortir et de garder les fenêtres fermées pour garder votre maison exempte de pollen.

Éviter les allergènes est votre meilleur pari car il ne peut pas être guéri. Par conséquent, vous devez apprendre à vivre avec eux, ce qui peut être facile grâce aux précautions et aux conseils de gestion mentionnés dans cet article.

C'est le seul moyen de réduire l'intensité et la fréquence de vos attaques. Soyez particulièrement prudent pendant la saison printanière lorsque le nombre de grains de pollen est à un niveau record.

Vous pourriez l'aimer aussi