Fasciite plantaire: causes, symptômes et options de traitement

Le fascia plantaire est un ligament large (une bande de tissu mou qui s'étend d'os à os) qui s'étend sous le pied. Il prend naissance sur la face interne de la semelle de l'os du talon (le ganglion) et s'étend sur la plante du milieu du pied. Le fascia plantaire soutient la voûte plantaire.

Fasciite plantaire - Fasciite plantaire : causes, symptômes et options de traitement

La fasciite plantaire survient lorsque le ligament de l'os du talon devient enflammé. L'inflammation peut également accompagner de minuscules déchirures ligamentaires (petites déchirures) à mesure que la maladie progresse ou même une rupture du ligament dans les cas graves et chroniques (à long terme).

Dans les cas à long terme, une inflammation de l'os près du ligament peut être observée avec une possible formation d'éperons osseux.

Cet article traite des différentes causes de la fasciite plantaire, des personnes les plus à risque et des moyens de les gérer efficacement.

Quelle est la fréquence de la fasciite plantaire?

La plupart des cas de douleur au talon chez les adultes sont attribués à la fasciite plantaire, qui représente 11% à 15% de toutes les plaintes au pied nécessitant des soins médicaux.

Environ 10 personne sur XNUMX développera une fasciite plantaire à un moment de sa vie.

Causes courantes et facteurs de risque

causes courantes - fasciite plantaire : causes, symptômes et options de traitement

La fasciite plantaire a de nombreuses causes et certaines personnes peuvent y être sensibles. Certaines des causes et facteurs de risque courants de la maladie comprennent:

  • Le port de chaussures trop plates ou avec un mauvais soutien de la voûte plantaire est une cause très fréquente de fasciite plantaire. Pour les femmes, les sandales plates et les ballerines sont des causes courantes.
  • La surutilisation peut également entraîner une fasciite plantaire et des douleurs au talon. Ceci est particulièrement fréquent chez les coureurs, les athlètes, les ouvriers d'usine, les enseignants et ceux qui passent beaucoup de temps debout.
  • Une blessure ou un traumatisme à la plante du pied peut également causer des problèmes avec l'aponévrose plantaire.
  • Les personnes en surpoids peuvent être sujettes à cette condition.
  • La grossesse peut également augmenter les chances de développer la maladie, car les hormones de grossesse et le surpoids affectent le ligament.
  • Les diabétiques sont également plus sujets à ce problème.
  • Les personnes ayant les muscles du mollet serrés ont un risque accru de développer une fasciite plantaire.

Symptômes de la fasciite plantaire

La plupart des patients se plaindront d'une douleur «de départ» au bas du pied. Cela signifie qu'après une période de position assise ou d'inactivité, telle que l'endormissement, les premières étapes initiales peuvent être extrêmement douloureuses, voire les faire boiter pendant un certain temps.

Après que l'aponévrose plantaire «se réchauffe», les symptômes peuvent s'améliorer considérablement jusqu'à la prochaine période d'inactivité. Dans les cas modérés à sévères, la douleur peut être présente de manière continue. La douleur peut être vive au début, puis évoluer vers une douleur sourde ou lancinante. Certaines personnes peuvent également ressentir la douleur des larmes.

Ces symptômes surviennent lorsque le fascia plantaire reste en position de repos ou se contracte (ou se raccourcit) lorsque vous n'êtes pas debout. En position debout, le ligament s'étire à mesure que votre arcade s'aplatit et s'éloigne principalement de sa source, provoquant une douleur. Lorsqu'elle s'estompe avec le temps, la douleur s'améliore.

Malheureusement, la fasciite plantaire peut durer plusieurs mois, même avec un traitement quotidien et efficace. En fait, la durée moyenne des symptômes de la fasciite plantaire est de 6 à 9 mois. Passé ce délai, il est considéré comme chronique.

Traitement conservateur de la fasciite plantaire

La plupart des cas de fasciite plantaire peuvent être gérés avec succès avec un certain nombre de procédures non invasives, mais le rétablissement complet peut prendre plusieurs mois.

1. Traitements physiques

Il existe deux types d'étirements pour renforcer les muscles de la jambe inférieure.

une. Prolongation du fascia plantaire

Étirement du fascia plantaire - fasciite plantaire : causes, symptômes et options de traitement

Selon les recherches, le traitement le plus efficace de la fasciite plantaire est l'étirement de la fasciite plantaire.

Il est important que les étirements se produisent avant de se lever, par exemple à la première heure du matin ou après s'être assis pendant de longues périodes. Veillez également à ne pas trop vous étirer; L'étirement ne doit pas être douloureux.

Comment mettre en œuvre:

  • Tenez et tirez les orteils vers le haut tout en tirant simultanément la cheville vers le haut. Le mieux est de croiser la jambe affectée sur la cuisse opposée.
  • Si vous ne parvenez pas à atteindre vos orteils, utilisez une serviette ou un ruban de résistance le long du bas du pied tout en étant assis et en tirant vers le haut.
  • Maintenez l'étirement pendant 30 à 60 secondes.
  • Faites cet exercice au moins 3 à 5 fois par jour.

B. Étirement du tendon d'Achille

La sténose du tendon d'Achille accompagne souvent la fasciite plantaire, et l'étirement d'Achille doit être incorporé dans tout système de traction du fascia plantaire en supposant qu'il n'y a pas de blessure d'Achille. La meilleure façon de faire est de réaliser «l'exercice du coureur d'Achille» contre un mur.

Comment mettre en œuvre:

  • Placez la jambe affectée directement derrière vous avec le talon plat et les orteils droits.
  • Pliez votre jambe opposée au niveau du genou, juste en dessous de vos hanches, et placez vos mains sur le mur au niveau des épaules.
  • Continuez à étirer votre mollet pendant environ 30 secondes.
  • Répétez 3 fois sur chaque jambe.

2. Orthèses

Il a également été démontré que les orthèses comme les talonnettes collantes améliorent les symptômes.

Il est prouvé qu'une bonne paire de semelles en vente libre (semelles qui ne s'affaissent pas sous votre poids corporel) en magasin ou en pharmacie sont comparables à l'orthopédie destinée à la grande majorité des patients.

Les patients qui ont échoué à une orthèse en vente libre, qui ont des pieds plats sévères ou qui ont une voûte plantaire très haute peuvent bénéficier d'orthèses personnalisées qu'un médecin peut commander.

3. Support de la voûte plantaire

La voûte plantaire doit également être étendue à la maison avec une paire de chaussures de maison, telles que des mules à enfiler, avec un soutien de la voûte plantaire approprié. Il est recommandé de le porter directement en sortant du lit pour réduire les étirements importants du ligament en position debout.

Vous pouvez également étendre la voûte plantaire en portant une attelle ou un ruban de kinésiologie, qui procurent tous deux un soulagement temporaire de la fasciite plantaire.

4. Modification d'activité

La modification de l'activité pour les conditions dues à la surutilisation ou à l'exercice doit être intégrée au traitement. Des exercices croisés ou à faible impact comme la natation ou le cyclisme, ou un répit désigné après une activité intense doivent être effectués.

5. Pression froide

une compresse froide - fasciite plantaire : causes, symptômes et options de traitement

Des compresses froides peuvent aider à engourdir temporairement la zone touchée afin que vous ressentiez moins de douleur pendant que l'effet dure.

Mais vous devez faire ce traitement correctement pour qu'il obtienne les résultats souhaités, sinon cela pourrait aggraver les lésions tissulaires. Par exemple, appliquer cette température de congélation directement à un endroit pendant de longues périodes peut entraîner des gelures.

Vous pouvez utiliser un sac de glace ou un sac de pois surgelés comme compresse froide. Enveloppez la compresse dans une serviette ou une serviette, puis appliquez-la sur la zone touchée pendant 10 à 15 minutes, 3 à 4 fois par jour.

6. Médicaments et suppléments

Un traitement de courte durée (moins de 5 jours) d'un anti-inflammatoire en vente libre, tel que l'ibuprofène ou le naproxène, peut également être essayé si vous ressentez quotidiennement une douleur intense pour soulager essentiellement les symptômes.

Vous pouvez également essayer des remèdes naturels tels que Curcuma Inclus dans votre complément nutritionnel quotidien.

Tout médicament anti-inflammatoire doit être approuvé par votre médecin.

Remarque: les remèdes maison tels que les sangles, les massages des pieds, les compresses chaudes ou froides, les bains Epsom ou les compléments alimentaires comme le gingembre, le vinaigre de cidre de pomme ou l'huile de poisson, bien que suggérés à certains endroits, n'ont pas été scientifiquement prouvés efficaces pour traiter les plantes plantaires. fasciite.

Méthodes de traitement avancées de la fasciite plantaire

traitement avancé - fasciite plantaire : causes, symptômes et options de traitement

Il existe d'autres méthodes de traitement disponibles pour gérer la fasciite plantaire, mais elles ne sont recommandées que lorsque les mesures conventionnelles et non invasives décrites ci-dessus ne fonctionnent pas très efficacement ou si votre état devient chronique.

1. Stimulants pour le soulagement de la douleur

Votre médecin peut administrer une injection de corticostéroïdes pour réduire la douleur et l'inflammation associées à la fasciite plantaire aiguë ou chronique. Le traitement aux stéroïdes donne des résultats immédiats et est très utile dans la gestion des douleurs chroniques qui ne répondent pas au traitement conventionnel.

Cependant, ce traitement n'est pas sans effets secondaires. Une utilisation prolongée ou des surdoses de stéroïdes peuvent progressivement éroder vos tissus et même rompre le fascia plantaire.

2. La chirurgie

Votre médecin peut avoir besoin d'allonger chirurgicalement le tendon du muscle gastrique (une partie du tendon d'Achille) lorsque la fasciite plantaire devient si grave qu'elle ne répond à aucune autre méthode de traitement. Cette chirurgie est appelée stase du mollet ou relâchement musculaire du mollet, et c'est le dernier traitement rarement utilisé.

La réticence générale à prendre de telles mesures invasives est due à des complications pouvant survenir plus tard. La chirurgie du pied nécessite non seulement des soins postopératoires adéquats au site d'incision, mais également des procédures de rééducation approfondies pour restaurer la mobilité totale du pied.

En outre, il existe toujours un risque d'aplatissement de la voûte plantaire, de lésions nerveuses et de fracture osseuse après l'opération.

3. Autres

Certains traitements tels que la thérapie par ondes de choc extracorporelles, la réparation des tissus par ultrasons et la thérapie PRP sont également utilisés pour traiter les cas chroniques de fasciite plantaire, mais ils ne fonctionnent pas toujours. L'efficacité de ces méthodes est toujours à l'étude.

Diagnostiquer la fasciite plantaire

Votre médecin commencera par un examen du pied pour comprendre l'état des dommages, suivi d'un examen complet de vos antécédents médicaux.

Votre médecin vous renseignera ensuite sur vos symptômes: quand ils ont commencé, dans quelle mesure la douleur était-elle intense, y a-t-il quelque chose qui l'aggrave ou l'améliore, etc.

Vous devrez peut-être subir des tests tels que des radiographies, des IRM ou des échographies pour exclure d'autres causes possibles de douleur au pied et poser un diagnostic définitif.

Prévenir la récidive

La fasciite plantaire peut réapparaître après son traitement, vous devez donc prendre des mesures proactives pour éviter une récidive de cette affection. Cela signifie que vous devez continuer à prendre soin de vos pieds même après la guérison de la fasciite plantaire pour vous assurer qu'elle ne se reproduira plus.

Les soins des pieds après la récupération comprennent:

  • Offrez à vos pieds un repos convenable de temps en temps
  • Portez des chaussures bien rembourrées pour réduire la pression sur vos pieds
  • Maintenir un poids santé
  • Passer aux exercices à faible impact
  • Utilisez une orthèse si nécessaire

Changements alimentaires pour la fasciite plantaire

Il n'y a aucun changement diététique qui montre l'efficacité dans le traitement de la fasciite plantaire.

Fasciite plantaire par rapport au cône du talon

fasciite plantaire versus épine calcanéenne - fasciite plantaire : causes, symptômes et options de traitement

Les éperons de talon, ou éperons de traction, sont causés par un dépôt de calcium (accumulation) dans l'aponévrose plantaire à l'endroit où l'aponévrose plantaire se fixe à l'os du talon le long de la plante du pied. On pense qu'elle est causée par une blessure chronique (inflammation, déchirure et étirement) du fascia plantaire.

Les éperons de talon ne peuvent être diagnostiqués qu'avec une imagerie avancée telle qu'une radiographie.

Il est important de noter que la fasciite plantaire peut exister sans bosse de talon, et une bosse de talon peut être présente sans fasciite plantaire active. Dans le premier cas, l'aponévrose plantaire peut être enflammée et blessée sans calcification excessive. Dans ce dernier cas, vous pourriez avoir une bosse au talon sans douleur ni symptôme du fascia plantaire.

Les éperons de talon sont le plus souvent observés sur les radiographies du pied pour d'autres raisons et ne devraient pas provoquer d'alarme. Par conséquent, le traitement ne doit jamais viser à traiter uniquement les épines du talon.

La bosse du talon peut être une fasciite plantaire de longue date. Cette inflammation ne peut être confirmée que par une imagerie avancée telle qu'une IRM. Il n'y a pas de données claires indiquant qu'une bosse du talon affecte la durée de la fasciite plantaire, et le traitement ne change pas si une bosse sur le talon est présente (bien que cela fasse l'objet d'une controverse parmi les spécialistes du pied).

Un dernier mot

La plupart des cas de fasciite plantaire se résoudront avec des procédures de traitement non invasives et conservatrices, à condition que vous soyez cohérent dans vos efforts.

Des étirements quotidiens dédiés et répétés avec des semelles intérieures sont le meilleur traitement de la fasciite plantaire. Si ces méthodes ne fonctionnent pas, votre médecin peut passer à des options de traitement plus avancées et recommander rarement une chirurgie du pied si tout le reste échoue. Vous devez continuer à prendre soin de votre pied même après sa guérison, car la fasciite plantaire a tendance à se reproduire.

Tous les conseils mentionnés ici sont informatifs et ont été traduits à partir de sites Web étrangers, et il est nécessaire de consulter les specialistes voir page

Avis de droits d'auteur de Ahlaom.com